25 novembre 2005

Catherinette


Image : Culture.ca

"Les femmes sont faites pour être mariées et les hommes pour être célibataires. De là vient tout le mal". Sacha Guitry


Le 25 novembre, jour de la Sainte Catherine, on célèbre les Catherine mais aussi les "Catherinette".

Les jeunes filles non mariées à 25 ans "coiffent Sainte Catherine".

C'est le terme , on se rend en cortège devant une statue de Sainte Catherine , que l'on orne de fleurs , rubans ou chapeaux pour obtenir d'elle la rencontre...du Prince Charmant , naturellement ... Pourquoi un chapeau ? Parce que c'est chez les modistes (autrefois très nombreuses puisque l'on ne sortait jamais "en cheveux" , mais chapeautée et gantée , quelle que soit la classe sociale . Ces jeunes modistes eurent l'idée de confectionner de splendides chapeaux verts (l'espoir) et jaunes (la réussite ) pour la fête de Sainte Catherine . Peu à peu la coutume se généralisa . Dans les années 60-80 les maisons de couture (Dior , Givenchy , Fath , Schiaparelli , Balmain...etc...), à Paris notamment , organisaient de grandes fêtes à cette occasion et l'on voyait de joyeux cortèges dans les rues , convergeant souvent vers le Bal du Moulin Rouge .



Dans les familles il était habituel d'offrir un cadeau : un livre de cuisine ou un petit bijou souvenir , ou un bouquet orné de rubans verts et jaunes à l'heureuse Catherinette (qui , tout de même sentait comme une légère inquiétude de son entourage de la voir entrer dans la catégorie des "vieilles filles" au-delà de ce fatidique 25 ème anniversaire...car à l'époque , "on se mariait " et le plus souvent , avant 25 ans) .

Aujourd'hui la tradition existe encore par endroits et le chapeau doit être lié à l'activité professionnelle ou une passion de la "Catherinette".






Une expo : Chazelles-sur-Lyon: musée du chapeau - Exposition temporaire: "Coiffons Catherinette" du 25 novembre, jour de la Sainte-Catherine, jusqu’au 29 janvier 2006. Exposition d’une trentaine de chapeaux des années 1920 à nos jours. Cette exposition inédite sur les chapeaux de Catherinettes rassemble des pièces, historiques et actuelles. Les couvre-chefs choisis mettent en avant toute la variété de ces coiffes uniques : parfois sages, souvent provocatrices, toujours recherchées, elles contrastent avec la douceur des couleurs jaune et vert.


Image : L'atelier musée du chapeau

L'atelier-musée du chapeau,
16, route de Saint-Galmier,
42140 Chazelles-sur-Lyon (Loire).
Tél: 04.77.94.23.29.


technorati tags:

posted by Papilles et Pupilles at 5:51 PM

5 Comments:

Anonymous Clipoye said...

Beau petit reportage sur cette fête, qui, à mon grand étonnement, était complètement méconnu de certains rémois. Est-ce un hasard?
Les traditions se perdent...mais il en restent encore qu'on est loin d'avoir oublié...comme Noël par exemple!

10:09 PM  
Anonymous Colette said...

Hélas ,je n'ai pas été Catherinette ,mariée avant 25 ans mais j'aurai bien aimé rien que pour la fête.....

10:18 PM  
Anonymous Mijo said...

A l'origine seule les vierges de 25 ans pouvaient coiffer Ste-Catherine. L'éthymologie du mot Katharos signifiant PUR en grec.

4:20 PM  
Anonymous Anne-Cé said...

je flanais sur ton blog et suis tombée par hasard sur ce billet ! as-tu visité le musée dont tu parles ? mes parents n'habitent pas très loin !!

11:19 PM  
Blogger Papilles et Pupilles said...

Jamais Anne Cé. C'est un peu loin de chez mes parents. Tu l'as vu toi ?

11:24 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home

Les textes et photos publiés sur ce blog sont protégés par le droit d'auteur.
© Papilles & Pupilles 2005-2007

Les informations nominatives recueillies sont traitées conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978. Vous disposez selon l'article 27 de cette loi d'un droit d'accès, de rectification et de retrait des données qui vous concernent. Vous pouvez l'appliquer en me contactant. Aucune utilisation commerciale de ces données ne sera faite. Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée.