23 janvier 2006

Baking with Julia de Julia Child - Je me suis fait plaisir !

Depuis le temps que j'en avais envie, je me le suis enfin offert. Et il est génial ! Il est tiré de la fameuse émission de télévision de PBS "Lessons with Master chefs" dont je sais que nous sommes nombreuses à être fans. Si vous ne connaissez pas et si vous aimez "pâtisser" et "boulanger", allez voir, c'est formidable : C'est ici (clic).
Le livre comprend plusieurs rubriques : Bases de la pâtisserie, pains quotidiens, pains plats (de la pizza à la pita), pâtisseries du petit déjeuner, délices de tous les jours, gâteaux pour occasions spéciales, gâteaux de mariage, cookies, gâteaux et tartes à la bonne franquette, pâtisseries grandioses, pâtisseries salées, garnitures. Plus de 250 recettes plus alléchantes les unes que les autres.


Vous ne connaissez pas Julia Child ?

La mention du nom de Julia Child évoque chez pratiquement tous les Américains de plus de 30 ans un souvenir visuel caractéristique. Ce peut être la tonalité de la voix, profonde, cultivée, élégante, aux inflexions étonnées. Ce peut être aussi l'expression du visage, chaude et accueillante, sourcils curieux levés, avec une couronne de boucles souples. Ce peut être encore la posture de la grande femme, droite, autoritaire mais exubérante et animée dans l'exercice de ses activités.

Julia Child, universellement connue comme « the French chef », avait 91 ans lorsqu'elle est décédée en août 2004. Elle a, pratiquement seule, amené devant les fourneaux d'innombrables néophytes et maladroits et les a initiés à une cuisine élégante et à sa préparation. Elle est parvenue à ce résultat au fil de décennies de programmes quotidiens diffusés sur les ondes du réseau de télévision publique des États-Unis, par une série de livres et de présentations en personne et par une multitude de chroniques et d'interviews dans divers journaux et revues. En France, Julia Child est la première américaine a être devenue membre de la Commanderie des Cordons Bleus. Elle a également reçu la Légion d'honneur le 19 novembre 2000. Elle est aussi l'auteur de plusieurs citations :

  • En France, la cuisine est une forme sérieuse d'art et un sport national -Extrait du journal The New York Times - 1986

  • Cuisiner est une activité qui exige d'être aussi créatif et imaginatif qu'une activité telle que le dessin, la sculpture sur bois ou la musique.

  • Crédit photo Julia Child : PBS
    Source :
    Journal USA

    Et aussi :

    ... et bien d'autres...


    posted by Papilles et Pupilles at 11:25 AM 9 comments

    22 janvier 2006

    La vie des animaux ...


    Wiaz

    posted by Papilles et Pupilles at 11:25 AM 0 comments

    21 janvier 2006

    MEME natural cold remedy - Questionnaire remèdes naturels


    En français plus bas.

    Well, the first thing I remember came from my childhood. I grew up deep in the country where the oldies used to say when you start to cough :

    "Take an hat and put in on your pillow. Then, start to drink rhum or wine until you see 3 hats instead of one. When you see 3 of them, you'll be cured !"


    I confess I've never tried !! My natural remedies are less violent !

  • First of all, when I start to cough, I like to drink hot milk with honey. Sometimes I add lemon juice. It's very good for sore throat.

  • Another one is olive oil. I use it when my skyn is too dry. Very efficient.

  • And the last but not the least is lavender essential oil : Actually, there are regularly lice at school. (yerk !!). To avoid it, I put 2 or 3 drops of lavender essential oil on the clothes, near the neck. Successful up to now.


  • So I'd like to pass this MEME to Fabienne from Eggs & Mouillettes and Anaik (Le confit c'est pas gras). Anaik, j'aime trop tes traductions, j'en redemande et Pöcah


    En français :

    Anne de La vie au jour le jour ... avec deux filles m'a fait passer le questionnaire natural remedy MEME.


    Et bien la première chose dont je me souviens me vient de l'enfance. J'ai grandi dans ce qu'on peut appeler la campagne profonde où les anciens disaient dès que l'on commençait à tousser :

    "Prends un chapeau et pose-le sur ton oreiller. Ensuite, tu prends du rhum ou du vin et tu bois jusqu'à ce que tu voies 3 chapeaux au lieu d'un . Quand tu en vois 3, tu es guérie !"


    J'avoue que je n'ai jamais essayé ! Mes remèdes naturels sont moins violents.

  • Tout d'abord quand je commence de tousser, j'aime bien boire un lait chaud avec du miel. Quelques fois j'y ajoute du jus de citron. C'est très bon contre les maux de gorge.
  • Un autre est l'huile d'olive. J'en utilise quand j'ai la peau trop sèche. Très efficace !
  • Et enfin le dernier mais pas le moindre l'huile essentielle de lavande : Effectivement il y a régulièrement à l'école des épidémies de poux (pouahh) Afin d'éviter que mes enfants soient contaminés, je mets 2 ou 3 gouttes d'huile essentielle de lavande sur les vêtements, près du cou. Jusqu'à présent cela a marché.

  • Au tour de Fabienne from Eggs & Mouillettes, Anaik (Le confit c'est pas gras). Anaik, j'aime trop tes traductions, j'en redemande et Pöcah

    posted by Papilles et Pupilles at 6:07 PM 3 comments

    Web'pizza


    posted by Papilles et Pupilles at 10:37 AM 0 comments

    20 janvier 2006

    Chef, la recette ! le nouveau bouquin de Cyril Lignac

    J'avais bien aimé le premier bouquin "Cuisine Attitude" de Cyril Lignac. Je trouve qu'il dépoussiérait un peu le livre de cuisine. Il était rafraîchissant. Son dernier vient de paraître :

    Présentation de l'éditeur :
    Le nouveau livre de recettes de Cyril qui reprend toutes les recettes développées dans la célèbre émission hebdomadaire de M6. Un nouveau concept de livre de cuisine où le déroulé de chaque recette est présenté comme un roman-photo. Chaque image est légendée pour suivre pas à pas la confection du plat. En « voix off » on peut lire le commentaire de Cyril qui donne de nombreux conseils et actuces de service, de dressage ou de présentation. Cyril enfin dans votre cuisine !

    Je ne l'ai pas encore feuilleté. Quelqu'un l'a-t-il parcouru ?

    Et aussi :


    posted by Papilles et Pupilles at 9:22 AM 2 comments

    19 janvier 2006

    Mariage difficile




    Extrait de l'excellent :


    posted by Papilles et Pupilles at 10:56 AM 5 comments

    18 janvier 2006

    Qu'est ce qu'un looser ?


    reçu par mail

    posted by Papilles et Pupilles at 2:59 PM 3 comments

    17 janvier 2006

    Des frites pas grasses du tout


    Photo : Arte

    Le processus d’aromatisation d’une frite (extraction de l’eau de la pomme de terre, formation de ce fameux croustillant) se déclenche quand la friture est portée à 100° C. Or, il existe de nombreuses raisons, toutes plus valables les unes que les autres, de renoncer en cuisine à l’usage de la graisse ou de l’huile.
    Les bio-ingénieurs du Centre de transfert des technologies de Bremerhaven se sont donc mis au travail et ont inventé une méthode permettant de faire des frites… à l’eau. Pour cela, ils additionnent à de l’eau normale un sucre spécial qui fait monter la température d’ébullition à 120° C. Il est désormais possible de se régaler sans avoir les doigts gras.

    Source : Maren Preiss / Arte

    Cela pourrait intéresser Caroline , Scally, Martine, Elvira, et bien d'autres ...

    posted by Papilles et Pupilles at 9:49 AM 2 comments

    16 janvier 2006

    Des cochons verts fluorescents, ça existe !

    C'est une avancée scientifique extraordinaire, mais ça n'a pas été facile. L'Université nationale de Taïwan est heureuse et fière de proclamer qu'elle est désormais en mesure de faire naître des cochons (singularis porcus) verts fluorescents. La couleur n'est pas seulement extérieure, elle affecte aussi les organes internes ! Et c'est ainsi qu'une vulgaire andouillette se transforme en féérie de lumière ...

    Sources : Crédit Photo : Les trois cochons fluorescents photographiés à l'université de Taipei le 12 janvier 2006 (Photo /AFP/Nal Taïwan University)
    Info :
    L'Internaute et Sud Ouest


    posted by Papilles et Pupilles at 10:04 AM 5 comments

    14 janvier 2006

    Grippe aviaire et informatique

    Dell a une théorie tout à fait intéressante concernant la grippe aviaire. En fait, c’est même plus qu’une théorie puisque le géant de l’assemblage PC affirme très clairement que la grippe des poules, des oies et des coincoins a provoqué une augmentation des ventes. Comment est-ce possible ?

    La grippe aviaire a provoqué un certain nombre de mise en quarantaine. Et les personnes qui sont restées cloîtrées chez elles se sont retrouvées face à l’épineux problème d’acheter un ordinateur. Résultats pour Dell : une augmentation significative des ventes en Chine, puisque la société livre à domicile.

    La société a décidé également de réfléchir à ce qu’une épidémie mondiale pourrait provoquer. Du point de vue des ventes, ce serait magnifique. Mais côté organisation si une ou plusieurs usines étaient touchées, ce serait un cauchemar. Nous voici donc rassurés sur l’avenir de Dell.

    Crédit photo : fmft.net
    Sources info :
    Reuters et PC inpact


    posted by Papilles et Pupilles at 11:00 AM 1 comments

    13 janvier 2006

    Pouahhhhhh - Un bon réflexe à adopter !

    Passez votre ordinateur à la lingette !

    Une étude de l'université d'Arizona a montré qu'il y a en moyenne quatre cents fois plus de germes sur un clavier d'ordinateur et sur un combiné téléphonique que sur la cuvette des toilettes . Si l'on ajoute que les germes responsables des rhumes et des grippes peuvent survivre près de 3 jours sur ces surfaces, on comprend pourquoi il est judicieux de passer des lingettes bactéricides sur les téléphones et les ordinateurs .... et aussi de se laver les mains régulièrement. (Source : Fémina 08-01-2006)

    J'imagine que l'étude faisait référence aux ordinateurs au bureau plutôt qu'à la maison mais brrrrr, cela fait peur quand même. Si quelqu'un a une solution plus écologique que la lingette, je suis preneur !

    Crédit Photo : Lefor Openo


    posted by Papilles et Pupilles at 9:15 PM 8 comments

    12 janvier 2006

    Almanach des croqueurs de pommes

    L'association quasi trentenaire des Croqueurs de Pommes, qui milite pour la sauvegarde de nombreuses variétés ayant disparu des marchés, renoue avec la tradition en rééditant son "célèbre" almanach.

    L'édition 2006 apporte son lot de conseils et de renseignements pour la sauvegarde, la culture et la greffe des arbres fruitiers. Au fil des saisons, le calendrier égrène les tâches à accomplir chaque mois dans le verger : traitements, taille récolte. Mais il raconte aussi l'histoire d'une variété et sa manière de l'accommoder en cuisine.

    A commander sur http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr/accueil.htm : 10 euros


    posted by Papilles et Pupilles at 10:14 AM 0 comments

    11 janvier 2006

    SNCF, c'est possible !



    Reçu par mail

    posted by Papilles et Pupilles at 6:39 PM 2 comments

    Le club des 5, Fantômette, Oui-Oui et les autres ... : Un livre délicieusement régressif !



    Si comme moi vous avez appris à aimer la lecture avec tous ces auteurs, je vous conseille ce joli livre qui nous replonge quelques (!!!) années en arrière dans les pages des bibiothèques roses et vertes. Si vous voulez savoir par exemple :
    • Qui se cachent derrière les pseudonymes de Caroline Quine ou du Lieutenant X, les auteurs d'" Alice " et de " Langelot " ?
    • Pourquoi la comtesse de Ségur a-t-elle décidé de mettre par écrit les histoires qu'elle racontait à ses petits-enfants ?
    • Qui était l'illustrateur de " Oui-Oui " ?
    • Comment Alfred Hitchcock est-il devenu un auteur de la Bibliothèque Verte ?
    Alors lisez ce livre !



    On y retrouve les grands classiques : la comtesse de Ségur, Jules Verne, Charles Dickens, Jack London, Alexandre Dumas... ainsi que les grandes séries, " Alice " de Caroline Quine, " Oui-Oui ", " Le Club des Cinq ", " Le Clan des Sept " d'Enid Blyton, " Fantômette " de Georges Chaulet, " Langelot " du Lieutenant X, " Les Six Compagnons " de Paul-Jacques Bonzon...

    posted by Papilles et Pupilles at 2:10 PM 10 comments

    09 janvier 2006

    Cuiller à risotto

    Cuiller à risotto
    Cuiller à risotto


    Billet déplacé ici (clic).

    posted by Papilles et Pupilles at 2:52 AM 15 comments

    08 janvier 2006

    Top 5 de Papilles & Pupilles



    Loupiti m'a gentiment invité a répondre au top 5.


  • La meilleure recette publiée : La recette du levain liquide d'Eric Kayser qui m'a permis de réaliser des pains excellents. Une grande découverte.



  • La photo dont je suis le plus fière : Une des plus récentes, celle des biscuits à la cuiller.



  • La recette la plus souvent visitée : C'est un billet sur comment faire son pain maison. J'en profite pour remercier Scally qui l'a cité et m'a donc envoyé beaucoup de monde.



    Si on prend purement une recette, c'est pour le mois de décembre, la recette de boudin blanc aux pommes en corolle de bricks



  • La meilleure recette salée empruntée : Le Sluuurp sluuurp de Bleck le Rock, j'en ai refait pour Noël. J'en avais dégusté à la rencontre Ôdélices.



  • La meilleure recette sucrée empruntée : Difficile, je viens de faire le cake aux marrons glacés d'Anne (Station Gourmande) mais je ne l'ai pas encore publié :) alors je vais dire le gâteau à l'orange UNICEF de Cléa



  • Je passe le relais à Anne Cé, Trinidad, Salwa, Choupette et SpaceKate.

    posted by Papilles et Pupilles at 8:22 PM 6 comments

    07 janvier 2006

    Votre horoscope gastronomique


    Image : Getty

    L'horoscope est très populaire en début d'année. En effet, bon nombre de personnes s'y réfèrent pour connaître ce que la nouvelle année leur réserve. En faisant un peu de recherche dans Internet, j'ai trouvé quelques sites qui se sont penchés sur «l'astrologie et l'alimentation». Il va de soi que ces informations n'ont rien de scientifique. Cependant, rien ne nous empêche à l'occasion de nous amuser un peu !

    Bélier : De nature, le Bélier est toujours pressé. Par conséquent, il préfère la nourriture qui se prépare et se mange rapidement. Très souvent, il se contente d'un simple sandwich et autre aliment «rapido-presto». Signe de feu, le Bélier est un expert dans l'art de la cuisson au barbecue et de la fondue.

    Taureau : Le Taureau est très sensible aux saveurs, textures et couleurs de ses aliments, ce qui en fait un excellent cuisinier. Signe de terre, il préfère la cuisine traditionnelle faite à partir d'aliments naturels. Le Taureau est un «p'tit gourmand», ce qui l'oblige à faire constamment attention à sa ligne.

    Gémeaux : Le Gémeaux est si passionné par ce qu'il fait qu'il oublie souvent de manger. Signe d'air, il ne peut tenir en place et cela explique très bien pourquoi il a horreur des plats qui nécessitent de longues périodes de préparation et de cuisson. Mais lorsqu'il cuisine, il le fait avec beaucoup de goût et de passion.

    Cancer : Le Cancer est très intéressé par tout ce qui touche l'alimentation. Notons que de nombreux chefs et cuisiniers sont nés sous ce signe. Les plats qu'il cuisine sont toujours délicieux et savoureux. Il apprécie surtout la cuisine traditionnelle et familiale. Signe d'eau, il aime particulièrement les poissons et les fruits de mer.

    Lion : Le Lion a un goût extrême pour la nourriture raffinée. Lorsqu'il cuisine, il ne fait jamais rien à moitié; au contraire, ses ingrédients et ses aliments sont toujours de première qualité. Signe de feu, le lion a un métabolisme beaucoup plus élevé que les autres signes, ce qui le rend moins propice à la prise de poids.

    Vierge : Le Vierge tient à tout prix à connaître tous les composants de ses produits alimentaires. Dans ses choix d'aliments, il demeure très difficile. Malgré son côté économe, il n'hésite pas à choisir des ingrédients de première qualité. Signe de terre, le Vierge est plus souvent - que tout autre signe - végétarien.

    Balance : Le Balance s'intéresse beaucoup à la cuisine. Cela s'applique surtout quand il s'agit de recevoir et de socialiser. Signe d'air, il dégage beaucoup d'énergie, ce qui en fait un hôte impressionnant. Le Balance est très gourmand. Par conséquent, il doit faire doublement attention à ses choix alimentaires.

    Scorpion : Le Scorpion apprécie la bonne cuisine et les bons vins. Très discipliné, il est capable de respecter et maintenir un régime équilibré. Malgré tout, il adore essayer de nouveaux plats. Signe d'eau, le Scorpion raffole des huîtres et des fruits de mer.

    Sagittaire : Très aventureux, le Sagittaire ne se préoccupe pas trop de la nourriture. Pour lui, préparer et cuisiner des plats compliqués est une perte de temps. Il préfère des plats qui sont simples. Signe de feu, le Sagittaire adore les aliments cuits au barbecue ou sur un feu de camp.

    Capricorne : Le Capricorne adore et apprécie la bonne cuisine et les bons vins. Signe de terre, il attache beaucoup d'importance à la nourriture et lorsqu'il cuisine, il utilise toujours des ingrédients de première qualité. Le Capricorne a un faible pour les mets qui lui rappellent son enfance.

    Verseau : Très sociable, le Verseau adore manger avec des amis ou encore, les inviter à venir manger chez lui. Signe d'air, il ne planifie pas ce qu'il va cuisiner ou manger. Au contraire, il préfère expérimenter de nouvelles recettes et goûter à de nouveaux aliments.

    Poissons : Le Poissons apprécie les aliments naturels. C'est un cuisinier guidé par l'humeur du moment. Ce pouvoir instinctif explique pourquoi il suit très rarement une recette. Cela dit, ses plat sont toujours très délicieux et savoureux. Signe d'eau, il apprécie particulièrement les fruits de mer.

    Plus amusantes qu'autre chose, ces allégations démontrent qu'on peut ajouter un plaisir supplémentaire à celui de bien manger !

    Sources: Karine Landry, Nutr., Dt.P. et Marise Charron, Nutr. Dt.P. - Service vie


    Chez nous, c'est très vrai pour 2 personnes sur 4, complètement faux pour 1 autre et pas mal pour la dernière. Et chez vous ?

    posted by Papilles et Pupilles at 6:44 PM 9 comments

    06 janvier 2006

    Oeufs brouillés



    De l'avis de certains c'est la préparation des œufs la meilleure qui soit ! Auguste Escoffier dit des œufs brouillés : « Cette préparation est incontestablement la plus fine de celles auxquelles peuvent être soumis les œufs ; à condition, toutefois, que le degré de cuisson ne soit pas dépassé, et qu'elle reste mœlleuse et crémeuse. » Le guide culinaire. Aide mémoire de cuisine pratique., Flammarion, Paris, 1903.

    Idéalement, la préparation ci-dessous doit être cuite dans une casserole au bain-marie. Plus pratiquement, elle pourra se faire dans une poêle à feu moyen-doux, en tournant toujours la préparation jusqu'à la texture souhaitée.

    Le recours à la fourchette pour ce faire est préférable, mais souvent dangereux pour le revêtement de la poêle. Une simple cuiller ou spatule en bois permet d'arriver à un résultat convenable.

    Variantes et astuces
    Rajouter un soupçon de lait, voire de crème fraîche, pour rendre le goût plus subtil, à condition de ne pas avoir la main trop lourde qui en affadirait le plaisir.
    Les œufs brouillés peuvent se parfumer de diverses façons : champignons, fromage (râpé), jambon, fines herbes, saumon, etc. dans la mesure où l'ingrédient est haché très fin afin de ne pas altérer la texture finale. Comme pour l'omelette, le nec plus ultra serait atteint en utilisant des œufs qui auront séjourné plusieurs jours avec des truffes dans un bocal hermétique.

    Des recettes :

  • Œufs brouillés à la tomate de Pascale

  • Oeufs brouillés de Patrick

  • Oeufs brouillés de Station Gourmande

  • Oeufs brouillés aux croûtons du lendemain de Banlieusardises

  • Oeufs brouillés aux asperges et jambon cru d'Elvira

  • Oeufs brouillés au poivre vert de Mijo

  • Oeufs brouillés aux girolles de Clipoye

  • Oeufs brouillés d'André

  • Oeufs brouillés à la truffe blanche d'Alba d'Art Culinaire

  • Oeufs brouillés à la tomate séchée et à la ciboulette de Marmiton
  • Source : Wikipedia
    Crédits photo : Photo 1 :
    La fraise - Photo 2 : Fiesta i Fiesta - Photo 3 : Exali - Photo 4 : Encyclopedic

    posted by Papilles et Pupilles at 12:09 PM 7 comments

    05 janvier 2006

    Quant le préservatif devient robe de soirée !


    Source + Crédit photos : Plus news

    Dakar fin 2005

    Adriana Bertini a une idée fixe : transformer le préservatif, « la meilleure façon de se protéger contre le sida », en un objet de la vie courante, un objet familier que les femmes et les hommes utiliseraient aussi facilement qu'un vêtement.
    Entre les mains de cette artiste brésilienne, le préservatif devient robe de soirée, strict tailleur-pantalon, fourreau de fête, brillant et coloré, ou exubérant costume de danseuse de samba, des créations originales qui n'obéissent qu'à un seul maître : le latex.

    « Mes vêtements sont des actes militants », affirme Adriana Bertini, de plus en plus célébrée dans son pays et sur la scène de l'activisme international pour sa contribution si particulière à la lutte contre l'épidémie de VIH/SIDA qui ravage le Brésil et l'Afrique.
    Ainsi, dix années d'engagement artistique ont valu à cette jeune femme de 33 ans d'être récompensée par le prix Nkosi - du nom d'un enfant sud-africain séropositif -- en décembre 2004 par l'association internationale des médecins contre le sida (IAPAC) basée aux Etats-Unis, une reconnaissance appréciée à sa juste valeur. “C’est encourageant de savoir que mon art est reconnu à travers le monde”, explique-t-elle. “Je ressentais le besoin de créer une nouvelle façon de penser, pour tenter de faire prendre conscience aux gens de la réalité de la situation, pour qu’ils réalisent les risques qu’ils courent avec le VIH et le sida”.Invitée dans la capitale sénégalaise par l’agence des Nations unies pour la culture et l’éducation, l’Unesco, à l’occasion de la troisième conférence africaine pour la recherche sur les aspects sociaux du VIH/SIDA, initiée par le réseau panafricain Sahara, Adriana Bertini a dû, d’abord, faire connaissance avec l’Afrique, un continent qu’elle découvre.“Je me sens très perturbée depuis que je suis ici”, raconte la jeune Brésilienne, qui, pour l’occasion, a présenté cinq modèles, des robes de soirée et un tailleur alignés de façon incongrue entre les stands plutôt austères des organisations de lutte contre le sida.“Je sens qu’il y a beaucoup à dire sur le préservatif, mais en même temps, ça semble très difficile : les gens n’ont pas l’air de comprendre ce que je fais”, explique-t-elle [.....]


    [...]Les robes sont conçues comme des sculptures et ne vivent qu’une année. Elles ne sont portées qu’à l’occasion de défilés ou exposées dans des musées et lors de rencontres sur l’épidémie de sida. Le Brésil les accueillent régulièrement, comme la Suède, où une nouvelle exposition est prévue en 2006, et le Sénégal aujourd’hui. “Je voudrais que mon art soit visible partout, pour rappeler aux gens la nécessité de se protéger lors des rapports sexuels”, rappelle Mme Bertini. “Ma réflexion porte sur une mode non pas commerciale mais conceptuelle, consciente ou inconsciente, qui affirme que le préservatif doit être utilisé au bon moment, et non pas en suivant une tendance.”

    Pas d’argent pour cause de discrimination

    Ainsi, l’argent recueilli par la vente des robes – une pièce peut valoir entre 700 et 5 000 dollars américains – est reversé à des associations de lutte contre la pandémie. Adriana Bertini et les personnes séropositives qui la secondent ne gagnent pas leur vie en les fabriquant, mais dépendent de sponsors qui soutiennent épisodiquement leur travail.

    La matière première provient des fabricants de préservatifs : de nombreux accords ont été conclus avec des usines ou des organismes qui la fournissent en produits défectueux ou de contrebande, inutilisables par les consommateurs et destinés à être incinérés ou jetés – ce que cette ancienne militante de Greenpeace pense contraire au respect de l’environnement.

    Grâce aux techniques qu’elle a mis au point au cours des dix dernières années – elle découpe, modèle, fond, colle, colorie, sculpte quelquefois sur des modèles vivants --, Adriana Bertini adapte, dit-elle, la ‘créativité brésilienne’ pour faire du préservatif un objet contemporain qui parlerait du plaisir.

    Source : Plus news


    posted by Papilles et Pupilles at 8:35 PM 8 comments

    Davantage de truffes au marché de Lalbenque


    Photo : DCC.3studio

    145 kilos de truffes ont été vendus à des prix oscillants entre 350 et 1 000 euros le kilo, hier, lors du cinquième marché officiel de Lalbenque (Lot). 134 paniers de "diamant noir" ont été proposés aux acheteurs. Les professionnels ont payé de 300 à 500 euros le kilo, les particuliers de 350 à 700 euros le kilo. Le prix au détail s'est négocié entre 800 et 1 000 euros. L'an dernier, à l'occasion du cinquième marché de la saison, 50 kilos avaient été proposés à des prix compris enter 500 et 1 000 euros le kilo.

    Source : Quotidien Sud Ouest 04-01-2006

    Vous trouverez de jolies photos de ce marché ici

    posted by Papilles et Pupilles at 9:23 AM 2 comments

    04 janvier 2006

    Comment commander une pizza en 2015 ...


    Crédit photo : Casa Pizza


    Standardiste : "Speed-Pizza, Bonjour."

    Client : "Bonjour, je souhaite passer une commande s'il vous plaît."

    Standardiste : "Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?"

    Client : "Mon Numéro d'Identification National ? Oui, un instant, voilà, c'est le 6102049998-45-54610."

    Standardiste : "Je me présente, je suis Mario, Merci Mr Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche. Votre adresse est bien le 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41, et votre numéro de téléphone mobile le 06 06 05 05 01. C'est bien ça Monsieur Lavoie ?"

    Client (timidement) : "Oui !"

    Standardiste : "Je vois que vous appelez d'un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu'il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code AZ25/JkPp+88."

    Client : "Bon, je le fais, mais d'où sortez-vous toutes ces informations ?"

    Standardiste : "Nous sommes connectés au "système croisé", Monsieur Lavoie."

    Client (soupir) : "Ah bon ! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines."

    Standardiste : "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie."

    Client : "Comment ça ???"

    Standardiste : "Votre contrat d'assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D'autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l'assure risque d'appliquer une surprime."

    Client : "Aïe ! Qu'est-ce que vous me proposez alors ?"

    Standardiste : "Vous pouvez essayer notre pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l'adorerez."

    Client : "Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?"

    Standardiste : "Vous avez consulté les 'Recettes Gourmandes au soja à la bibliothèque de votre comité d'entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie, et Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur www.moogle.fr avec comme mots clés "soja"et "alimentation". D'où ma suggestion."

    Client : "Bon d'accord. Donnez-m'en deux, format familial."

    Standardiste : "Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour, et que la pizza contient, selon la législation, 150mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. Par contre j'ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini."

    Client : "Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit."

    Standardiste : "Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite, et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C'est ce qu'indique le Credicard-Satellis-Tracer."

    Client : "J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive."

    Standardiste : "Ça ne marchera pas non plus, Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire."

    Client : "Mais ? Ce n'est pas vos oignons ! Contentez-vous de m'envoyer les pizzas ! J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?"

    Standardiste : "Compte-tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique."

    Client : "Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai un scooter ?"

    Standardiste : "votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l'Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu'il a passé le contrôle technique hier et qu'il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs, j'attire votre attention sur les risques liés à votre taux d'alcoolémie.
    Vous avez, en effet réglé quatre cocktails "afroblack" au Tropicalbar il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous, ni Mlle Denoix, n'êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat."

    Client : "@#%/$@&?#!"

    Standardiste : "Je vous conseille de rester poli, Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d'un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d'insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent."

    Client : (Sans voix)

    Standardiste : "Autre chose, Monsieur Lavoie ?"

    Client : "Non, rien. Ah si, n'oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub."

    Standardiste: "Je suis désolée, Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d'assistance juridiques de Speed assurance. Cecontrat couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie, née Girard, depuis le 15/02/2008, et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l'achat, il y a une heure à la pharmacie du Canal d'une boite de 15 préservatifs, cela pourrait vous être utile. D'ailleurs, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Bonsoir Monsieur, et Merci d'avoir fait appel à Speed-Pizza."

    Source : Christine

    posted by Papilles et Pupilles at 10:19 PM 6 comments

    02 janvier 2006

    Esperluette et Compagnie de Jean-Noël Blanc



    Ce n'est pas souvent que je vous parle de livres parce que je réserve mon forum Passion livres pour cela mais j'ai vraiment eu un énorme coup de coeur pour cet bouquin.

    Ce livre est une succession de tranches de vie autour d'un grand père jovial au langage imagé et argotique et de son petit fils. D'aventures en découvertes, ils échangent leurs expériences de la vie : les femmes pour l'un, l'élevage des grenouilles pour l'autre, le foot,...

    Le cadre champêtre des premiers textes donne l'occasion à de magnifiques évocations, riches en chaleur, odeurs et saveurs. Puis le grand-père vieillit : les questions du placement en institution, des soins à domicile sont traitées avec humour, tact et bienveillance.

    Un livre FORMIDABLE

    "Du bonheur, encore du bonheur rien que du bonheur ! 1 milliard de fois mieux que la première gorgée de bière ! Une délicieuse plongée dans nos souvenirs les plus intimes ". Gerard Collard, La Griffe Noire

    Entre un grand-père qui n'a pas la langue dans sa poche, et son petit-fils qui n'en perd pas une, la vie égrène au fil des saisons des histoires minuscules, parfois drôles, parfois tendres, parfois cruelles. Ce quotidien n'a rien d'extraordinaire, mais l'auteur le tricote en rangs si serrés qu'il s'en dégage un charme discret et poignant. A travers le portrait de ce grand-père au langage fleuri et savoureux "Je tatouillais dans la bartassaille de ce vocabulaire et je bâtissais des petites histoires avec", c'est aussi à une recherche des mots oubliés que nous sommes conviés. " Sans tintamarre illusoire, Jean-Noël Blanc vient d'accomplir un petit bonheur rond comme une esperluette ", Télérama.

    Biographie : Jean-Noël Blanc, né en 1945, vit et travaille à Saint-Etienne. Il est reconnu comme l'un des meilleurs nouvellistes, et a obtenu en 1995 le prix Renaissance de la nouvelle pour Hôtel Intérieur nuit (H.B. éditions). Il est également auteur de romans, dont entre autres Chiens de gouttière (Seghers, 1990), Fil de ferla vie (Gallimard Scripto, 1992), Jeu sans ballon (Seuil Points Virgule, 2002), Besoin de ville (Seuil, 2003) et La légende des cycles (Castor Astral, 2003).



    posted by Papilles et Pupilles at 5:23 PM 1 comments
    Les textes et photos publiés sur ce blog sont protégés par le droit d'auteur.
    © Papilles & Pupilles 2005-2007

    Les informations nominatives recueillies sont traitées conformément à la loi "informatique et liberté" du 6 janvier 1978. Vous disposez selon l'article 27 de cette loi d'un droit d'accès, de rectification et de retrait des données qui vous concernent. Vous pouvez l'appliquer en me contactant. Aucune utilisation commerciale de ces données ne sera faite. Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée.