21 mars 2006

Vous plaisantez, Monsieur Tanner de Jean Paul Dubois



Un grand merci Monsieur Dubois. Grâce à vous je me sens moins seule. Quiconque ayant effectué des travaux chez lui se retrouvera dans votre livre. Tout y est. En tout cas la plume est féroce, drôle, ironique. C'est plein de vie. Tout au long du livre on se voit à la place du héros et on compatit, croyez moi ! J'y ai retrouvé à la fois du Peter Mayle dans "une année en Provence" et du Muriel Robin dans son excellent sketch "la réunion de chantier"


Présentation de l'éditeur
"Eh bien moi, vous me verrez tous les jours de la semaine. - Vous plaisantez, monsieur Tanner. En tout cas, il faut qu'on se mette d'accord : qui est-ce qui va commander ? " Paul Tanner, documentariste animalier, menait une existence paisible avant d'hériter de la maison familiale. Décidé à la restaurer de fond en comble, il entreprend des travaux. Tandis qu'il s'échine sur les sols, les corps de métier défilent. Maçons déments, couvreurs délinquants, électriciens fous... tous semblent s'être donné le mot pour lui rendre la vie impossible. Récit véridique d'un chantier, chronique d'un douloureux combat, galerie de portraits terriblement humains, Vous plaisantez, monsieur Tanner se lit comme une comédie. Une comédie menée par un narrateur qui ressemble fort à son auteur.

3 commentaires:

Choupette a dit…

J'avais bien ri avec le livre de Peter Mayle et avec le sketch de Muriel Robin aussi je note ce livre sans hésiter!

Marie, Paris a dit…

En effet qui n'est pas un jour passé par là!
J'espère que cet opus de JP Dubois sera meilleur que sa "Vie Française", qui est très bien écrite mais un tantinet inintéressante tout de même...

binette a dit…

J'ai ri "jaune" parce que quand on l'a vécu... c'est tellement vraisemblable...